L'andropause

La ménopause fait couler beaucoup d'encre : tout le monde connaît ce phénomène qui touche les femmes aux environs de la cinquantaine, et il fait l'objet de débats et de conseils divers. En revanche, on  a peu d'information sur son pendant masculin, ses manifestations, et les problèmes qu'il pose : l'andropause. Zoom sur cette question assez méconnue.

Tout d'abord, il faut savoir que l'évolution hormonale est radicalement différente chez les hommes et chez les femmes. Alors que ces dernières subissent une chute hormonale très marquée et rapide, les hommes vivent cette étape de façon progressive et inconstante : en fait, une baisse de la production de testostérone a lieu dès l'âge de trente ans, à raison de 1% par an. C'est dire si les situations sont peu comparables !
L'andropause est donc définie comme un ensemble de symptômes liés à la baisse de testostérone chez l'homme entre 45 et 65 ans : ces symptômes peuvent être physiques ou psychologiques, et constituer une gêne réelle pour certains, alors qu'ils seront vécus comme normaux et acceptés par d'autres.
Quels sont ces symptômes ?
· Une baisse de la libido
· Des problèmes d'érection
· De la fatigue persistante
· Une transpiration excessive
· Des épisodes d'insomnie
· Une prise de poids

Mais il n'a pas encore été clairement établi de corrélation entre l'apparition de ces symptômes et la diminution de production de testostérone. En outre, ces symptômes ne touchent qu'une petite proportion d'hommes. La solution à ces problèmes est encore à trouver : un apport de testostérone a été proposé pour les traiter, mais son action n'est pas encore scientifiquement prouvée. En outre, des effets secondaires négatifs sont possibles suite à un tel traitement. Les symptômes décrits continuent donc pour la plupart à être traités au coup par coup, par exemple en utilisant un médicament type Viagra pour pallier un dysfonctionnement érectile.
Mais il semble que la réponse la plus efficace soit aussi la plus simple : maintenir une bonne hygiène de vie et suivre des conseils pleins de bon sens :
· Modérer sa consommation d'alcool
· Avoir une alimentation équilibrée, en particulier en augmentant les oméga 3
· Diminuer la consommation de sel
· Augmenter la consommation de fibres, et de fruits et légumes
· Pratiquer une activité physique régulière
· Prendre soin de son sommeil
· Avoir des apports de calcium suffisants pour maintenir une bonne masse osseuse

Il est donc exagéré de mener un parallèle entre ménopause et andropause, ce qui ne veut pas dire qu'il faille nier l'existence de troubles réels possibles chez l'homme. Si vous vous sentez concerné par l'apparition de tels troubles, il est nécessaire d'en parler avec votre médecin, qui vous orientera éventuellement vers une consultation spécialisée, après avoir écarté les pathologies pouvant être liées aux symptômes que vous évoquez.

Auteur : Cathy Borie
http://porteplume2a.com

A lire également :
Accueil > Couples > Andropause